ir a otra raza
 
  ACCUEIL
  bIENVENUE
  noUVELLES
  qui SOMMES NOUS
  HistoIRE DE LA RACE ET SON STANDART
  NOTRE ÉLEVAGE
  NOS CHIENS
  PORTÉES
  SANTÉ, DYSPLASIE ET MDR1
  nOUS CONTACTER / RÉSERVER
  LiENS
  CHIOTS NÉS À LA MAISON
  BandE ANNONCE
 
Documento sin título

HISTORIQUE DU BERGER BLANC

Bon, je crois que plus personne aujourd’hui ne pense que le berger blanc est un lbinos… Quoique… Il doit bien encore rester quelques esprits obtus ou tordus qui continuent  à propager n’importe quoi. En fait, la couleur blanche à l’origine  est bien celle des premiers chiens de berger. Pour mémoire, on peut se rappeler que le grand père Greif du  premier berger allemand inscrit dans le livre des origines du berger allemand  en 1899, Horand, était un chien de berger tout blanc...

De la descendance de  Horand von Grafrath, beaucoup de chiens naitront eux aussi tout blanc ou porteur de ses gènes.

C’est maintenant une certitude que la couleur blanche est génétiquement présente dans la race, et que notre Berger Blanc, n’est ni une anomalie, ni le résultat d’une mutation génétique.

En 1912, Madame Tracy fonde à New York la première association de berger allemand aux USA et commence à importer les meilleurs exemplaires d’Allemagne. De nombreux chiots blancs naissent de ces premières portées. Un des chiens de Ann Tracy, Stoni, est à l’origine d’une lignée qui ira s’étendant par tout le pays et au Canada, avec un énorme succès jusqu’en 1933, dâte à laquelle les blancs furent exclus du standard de la race.



Pour sa couleur...
Leur élevage est interdit, les exemplaires existants ne peuvent participer à aucune exposition, et l’on tue les chiots qui ont le malheur de naitre blancs. Le concept de nettoyage ethnique n’est pas né d’hier...
Le berger allemand blanc a survécu grace aux nords américains qui continuèrent son élevage  et fondent à Sacramento le premier club de berger blanc, afin de préserver la race. Mais en 1968, la pérénité du berger se trouve menacée lorsque le Kennel Club décide de ne plus accepter de bergers blancs dans aucune exposition, avec la complicité du club du berger allemand.
Face à cette prise de position les amoureux du berger blanc, furieux et inquiets, décident de fonder le club du berger blanc américain, suivis quelques années plus tard par les canadiens d’Ontario. C’est ainsi qu’en 1983, on asiste à la naissance du Berger Blanc americano-canadien. Plus tard, quelques chiens sont importés depuis les USA en Allemagne.
Finalement en 1967, Madame Burch importe en Suisse et depuis les USA un chien nommé LOBO, et l’enregistre dans le livre des origines suisses en tant que berger allemand blanc.
C’est pour cette unique raison qu’il est considéré comme étant à l’origine de la race en Suisse.
Malgré  tout, il n’était plus posible de freiner la progression du berger blanc dans son  lieu d’origine, et en 1991, la Suisse reconnait officielement la race, suivit par la Hollande et l’Autriche. La FCI doit se résoudre à suivre le mouvement, et c’est ainsi que le berger blanc, ou americano.canadien devint le BERGER BLANC SUISSE EN 2003

LA  RACE

Standard FCI N° 347  / 18.12.2002 / F
 BERGER BLANC SUISSE
(Weisser Schweizer Schäferhund)

ORIGINE: Suisse.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR: 26/11/2002

UTILISATION: EChien de famille et d’accompagnement, gardien vigilant, qui aime tout spécialement les enfants : chien de travail plein d’entrain et docile.

CLASSIFICATION F.C.I:
-Groupe 1
Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).
-Section 1
Chiens de berger. Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE: En Amérique et au Canada les bergers blancs sont devenus peu à peu une race distincte.  Les premiers chiens de cette race furent importés en Suisse au début des années 70.  Le mâle américain « Lobo », né le 05.03.1966, peut être considéré comme l’aïeul de cette race en Suisse.  Les descendants de ce mâle inscrit au Livre des origines suisse (LOS) tout comme ceux d’autres bergers blancs importés des USA et du Canada firent progressivement souche et se répartirent partout en Europe ; où aujourd’hui un grand nombre de Bergers Blancs élevés depuis plusieurs générations en race pure existent.  Depuis juin 1991, ces chiens sont inscrits en tant que nouvelle race  à l’appendice du Livre des Origines Suisse (LOS).

ASPECT GENERAL: Chien de berger robuste, bien musclé, de taille moyenne, à oreilles dressées et à poil double de longueur moyenne ou long; il est de forme allongée: doté d’une ossature moyennement lourde, sa silhouette est élégante et harmonieuse.


(Apache, de notre amie  Natalie du Bois des Ternes illustre parfaitement le commentaire sur l’apparence générale du berger blanc).  Apache est le père de notre Best Belooshka.

PROPORTIONS IMPORTANTES
:

  • Inscriptible dans un rectangle légèrement allongé, le rapport entre la longueur du corps (mesurée de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse) et la hauteur au garrot est de 12 :10.
  • La distance du stop à la truffe dépasse légèrement celle du stop à la protubérance occipitale.

COMPORTEMENT / CARACTERE: Plein de tempérament sans nervosité, il est attentif et vigilant.  Parfois légèrement réservé envers les étrangers, il n’est cependant jamais peureux ni agressif.
 
TETE
: Puissante, sèche, finement ciselée et bien proportionnée au corps : vue de dessus et de profil elle a la forme d’un coin.  Les lignes supérieures du crâne et du chanfrein sont parallèles.

REGION CRANIENNE:
Crâne : Peu bombé ; dépression médiane à peine ébauchée.
Stop : Peu marqué, mais nettement visible.

REGION FACIALE:
Truffe :De grandeur moyenne ; la pigmentation noire est recherchée ; la truffe de neige et la truffe éclaircie sont admises.
Museau : Solide, de longueur moyenne par rapport au crâne ; le chanfrein et la ligne inférieure du museau sont droits et convergent légèrement en direction de la truffe.
Lèvres : Aussi noires que possible, sèches et adaptées.
Mâchoires/dents : Denture forte et complète avec articulé en ciseaux, les dents étant implantées à l’équerre par rapport aux mâchoires.
Yeux : En forme d’amande, de grandeur moyenne, disposés légèrement obliquement ; ils sont de couleur brun à brun foncé ; les paupières dont le bord noir est recherché épousent bien la forme du globe oculaire.
Oreilles : Attachées haut, il s’agit de grandes oreilles portées parfaitement dressées, parallèles et pointant bien vers l’avant en forme de triangle allongé qui s’arrondit légèrement à son extrémité.

COU
:  De longueur moyenne et bien musclé, il se greffe harmonieusement sur le tronc ; pas de fanon ; la ligne supérieure du cou, galbée avec élégance, va en continu de la tête portée modérément haut jusqu’au garrot.


(J’aime bien cette photo de Beautiful Angel et de First Enjoy, propriété de Natalie Touretta à qui nous adressons tous nos remerciements pour nous autoriser à utiliser ses photos).

CORPS
: Vigoureux, bien musclé, de longueur moyenne.
Garrot : Bien sorti.
Dos : Horizontal, solide.
Rein : Fortement musclé.
Croupe : Longue et de largeur moyenne ; à partir de son attache elle s’incline doucement vers la racine de la queue.
Poitrine : Pas trop large, bien descendue jusqu’au niveau du coude, elle mesure en hauteur environ la moitié de la hauteur au garrot.  Cage thoracique ovale, bien développée vers l’arrière, avec poitrail marqué.
Ventre et flancs : Déliés et fermes ; ligne du dessous légèrement remontée.

QUEUE
: En forme de sabre, bien touffue sur tout son pourtour, elle va en s’amenuisant vers son extrémité ; attachée plutôt bas, elle atteint au minimum le jarret ; au repos elle pend ou elle est légèrement incurvée vers le haut dans son dernier tiers ; quand le chien est en éveil, elle est portée plus haut, mais jamais plus haut que la ligne du dos.

MEMBRES
: Forts, secs, de largeur et épaisseur moyennes.

MEMBRES ANTERIEURS: Vus de face droits et modérément écartés ; vus de profil bien angulés.
Epaules : Omoplate longue, bien oblique et formant un angle correct avec le bras ; toute la région de l’épaule est bien musclée.
Bras : De bonne longueur, fortement musclé.
Coudes : Bien au corps.
Avant-bras : Long, droit et sec.
Métacarpes : Solide, peu fléchi.

MEMBRES POSTERIEURS: Vus de derrière droits et parallèles, modérément écartés ; vus de profil bien angulés.
Cuisse : De longueur moyenne, fortement musclée.
Jambe : De longueur moyenne, en position oblique, bien musclée et dotée d’une forte ossature.
Jarret : Solide, d’une bonne angulation.
Métatarse : De longueur moyenne, droit, sec ; les ergots doivent être éliminés sauf dans les pays où leur excision est interdite par la loi.

PIEDS
: Ovales ; les pieds postérieurs sont un peu plus longs que les pieds antérieurs ; doigts bien serrés et cambrés ; coussinets fermes, résistants et noirs ; ongles de couleur foncée recherchés.

ALLURES
: Démarche au rythme régulier, dégagée et soutenue : foulées de grande amplitude avec poussée puissante ; au trot le mouvement est étendu et facile.

PEAU: Exempte de plis, d’une pigmentation foncée.

ROBE
POIL : Poil double de longueur moyenne ou long, dense et bien couché ; sous poil abondant ; poil de couverture lisse et dru ; la face, les oreilles et les faces antérieures des membres présentent un poil un peu plus court ; à la nuque et à la face postérieure des membres le poil est un peu plus long ; un poil légèrement ondulé, mais dur est admis.
COULEUR : Blanche.

TAILLE ET POIDS :
Hauteur au garrot :
Mâles : 60 – 66 cm,
 Femelles : 55 – 61 cm.
Poids :  
Mâles :  30 – 40 Kg. environ,
Femelles : 25 – 35 Kg. environ.

Les sujets bien typés d’une taille légèrement au-dessus ou au-dessous de la fourchette prévue par le standard ne doivent pas être éliminés.

DEFAUTS
: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS LEGERS :

  • Présence discrète de poil fauve charbonné clair (léger ombrage de couleur jaunâtre à rouge brun) à la pointe des oreilles, sur le dos et sur la queue.
  • Ladre à la truffe, aux lèvres et/ou au bord des paupières.

DEFAUTS GRAVES :

  • Sujets d’aspect disgracieux, de forme carrée (trop courte).
  • Caractères sexuels distinctifs des mâles et des femelles insuffisamment marqués.
  • Absence de plus de deux PM1 ; les M3 ne sont pas prises en considération.
  • Oreille tombante, oreille semi-tombante, oreille cassée.
  • Ligne du dos fortement déclive.
  • Queue enroulée, cassée, en crochet, portée sur le dos.
  • Poil de couverture souple, soyeux, laineux, bouclé, mal couché ; poil nettement long sans sous poil.
  • Présence marquée de poil de couleur fauve charbonné clair (marques de couleur jaunâtre à rouge brun) à la pointe des oreilles, sur le dos et sur la queue.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :

  • Chiens peureux, chiens agressifs.
  • Un œil ou les deux yeux bleus. Oeil globuleux.
  • Entropion, ectropion.
  • Prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée.
  • Truffe, lèvres et bord des paupières totalement dépigmentés.
  • Peau et coussinets totalement dépigmentés.
  • Albinisme.

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.